Presse – COURRIER DE L’ESCAUT, 13/02/2010

Dalla Valle et Metal Quartz,  sa société soeur, sont spécialisées dans la menuiserie. Les banques, c’est 70 % de leur chiffre d’affaires.

Le film « Panic Room »

(2002),ça vous dit quelque chose ? L’histoire se passe dans une grande maison à New York. On y voit l’actrice Jody Foster se réfugier dans une pièce aux allures d’abri-atomique, destinée à servir de refuge aux occupants en cas d’agressions extérieures.

Les panic room font partie du quotidien américain, et peut-être un jour feront-ils partie de la réalité européenne. Une étude de marché est en cours, à l’initiative de la SA Dalla Valle.

L’entreprise péruwelzienne s’est en effet spécialisée dans les bunkerkits, c’est-à-dire des locaux modulaires blindés. Dalla Valle en a déjà placé 300. Le client principal est le secteur bancaire, qui représente environ 70 % du chiffre d’affaires de Dalla Valle et de Métal Quartz. « Un bunkerkit est un dispositif destiné à former un coffre-fort, un abri ou une zone protégée, afin de conserver ou protéger des produits ou des biens précieux » explique-t-on à Péruwelz.

Solution globale  et sur mesure

La force de la SA Dalla Valle, c’est qu’elle fait du sur-mesure. Elle s’adapte à toutes les situations et à toutes les évolutions. Elle s’occupe aussi de tous les accessoires. Bref elle apporte « une solution globale ». « Comme c’est quelque chose de léger et de facile à monter, on se fait plaisir à nous-mêmes » se réjouit Dario Dalle Valle, administrateur-délégué.

Tout cela ne s’est pas fait en un jour. Il a fallu faire de la recherche, participer à des concours, réussir des tests, vérifier qu’on ne copiait personne, déposer des brevets… « On a obtenu notre premier brevet en 2007 et nous venons de lancer une procédure en vue de l’obtention d’un brevet européen. » Si ça marche, l’entreprise péruwelzienne entend produire des bunkerkits en série. Leader en Belgique, où il compte toutes les banques parmi ses clients, Dalla Valle a, comme objectif, en 2010, de se lancer dans l’export, en attaquant d’abord le marché du Nord de la France.

Mais comment Dario Dalle Valle, un ingénieur industriel originaire de Charleroi, en est-il arrivé-là ?« J’ai commencé ma carrière comme fonctionnaire, au service des bâtiments. C’est comme ça que j’ai connu la menuiserie-charpenterie Hovine, créée en 1950 à Orcq. Je m’ennuyais un peu à l’État et j’ai saisi l’occasion quand j’ai appris que Hovine était à remettre. » Dario Dalla Valle rachète Hovine en 1988. En 1996, il s’installe dans le zoning industriel de Péruwelz, où il n’arrête pas de se développer : création d’un deuxième bâtiment en 2000, d’un troisième en 2005, extension en 2008-2009, création de Métal Quartz en l’an 2000 dans un hall-relais d’Ideta à Ghislenghien puis rapatriement de celle-ci sur Péruwelz…

Spécialisée dans la menuiserie acier, la SA Métal Quartz occupe une vingtaine de personnes et réalise un chiffre d’affaires de 2,3 millions €, le double de ce qu’il était en 2007-2008. La SA Dalla Valle fait dans la menuiserie bois. Elle s’occupe de ses propres chantiers et de ceux de Métal Quartz. Elle occupe également une vingtaine de travailleurs, pour un chiffre d’affaires de 6,8 millions €.

Outre les banques, les deux entreprises sont bien placées dans le secteur des monuments classés : Bois du Cazier, Notre-Dame à la Rose, Rubanerie de Comines, sucrerie d’Ath etc.