Presse – B2Hainaut, 01/10/2011

Un local modulaire blindé développé pour le monde bancaire mais qui pourrait intéresser d’autres secteurs et bien au-delà de nos frontières.

Au tournant des années 2000, Dario DALLA VALLE implante Metal Quarz sur le zoning de Péruwelz. Avec une quinzaine de personnes occupées, cette PME a comme 1er client le secteur bancaire dont est justement issu le patron-fondateur.

Cette époque correspond à un tournant dans l’équipement des agences bancaires puisque celles-ci s’ouvrent à ce moment davantage vers le public avec donc l’obligation de sécuriser des zones “grand public”, là où se trouvent, notamment, les distributeurs de billets. Metal Quarz flaire là une très belle opportunité, forcée un peu par le fait que la banque ING demande à la PME de Péruwelz de concevoir pour elle un programme de renouvellement de toutes ses agences au départ d’un concept unique et facilement transposable. Mis en concurrence avec d’autres opérateurs, Metal Quartz a saisi ce marché potentiel pour développer un dispositif sécurisé et blindé baptisé “bunker kit”. Un local modulaire blindé, aussitôt breveté pour la Belgique (avec l’appui des équipes d’Innovatech) et aujourd’hui le monde entier, qui protège contre les vols, les intrusions ou les attaques dont les premiers exemplaires sont placés début 2008.

Le monde bancaire mais également B-Post s’intéressent au “bunker kit” dont aujourd’hui près de 700 exemplaires ont été réalisés à Péruwelz mais posés , en fonction des distances, par des menuiseries-partenaires. “Grâce à notre modélisation très poussée, il nous faut moins d’un mois pour satisfaire la commande d’un client”, souligne Dario DALLA VALLE.

Avec 3 brevets et 10 certifications pour ce local blindé anti-infraction, Metal Quarz réalisera en 2011, dans ses ateliers de 3 400 m² et avec maintenant 27 personnes occupées, un chiffre d’affaires de l’ordre de 3 millions d’euros, dont plus de la moitié assurée par le kit sécurisé blindé.

Novallia pour diversifier

Dès lors que le marché bancaire belge sera bientôt saturé par ce nouvel équipement dont le concept même suppose peu de remplacement et guère de maintenance, Metal Quartz a d’ores et déjà décroché ses premières commandes hors du pays, principalement au Grand Duché ainsi qu’en France. Grâce à des participations à des salons dédicacés à ces équipements sécuritaires mais aussi à des études de marché ciblées sur les pays comme le Brésil ou l’Afrique du Sud, Metal Quartz veut saisir des marchés à l’exportation, voire la grande exportation. Avec l’appui de Novallia, Metal Quartz vise aussi la diversification de sa clientèle. Ainsi, des études pour des applications du type «bunker kit» sont en cours pour la protection des data center qui, outre les effractions, exigent des étanchéités contre l’eau, des protections contre le feu, etc.

D’autres pistes seront aussi explorées pour les grandes surfaces (lieu d’échange de l’argent liquide), les commerces de luxe comme les bijouteries, des locaux de protection pour armes à feu, etc. De nouvelles cibles commerciales qui supposent donc préalablement une adaptation du kit blindé de Metal Quartz en fonction de ces nouveaux clients.

Des efforts de diversification, se félicite-t-on à Péruwelz, facilités par les appuis financiers du programme Novallia “qui répond parfaitement à nos attentes”, conclut Dario DALLA VALLE.