~max0002La sécurité bancaire n’a plus de secret pour l’entreprise Dalla Valle. Après un appel au marché, la voici qui attaque la France avec son “bunker kit”.

Le monde bancaire est en pleine mutation. La transformation va au-delà de la simple valse des fusions et acquisitions. Des agences bancaires luxueuses où le moindre détail esthétique était pensé, les établissements se sont transformés en lieux fonctionnels.”Avant, les zones sécurisées se trouvaient derrière les guichets. Depuis quelques années, un nouveau concept apparaît. La zone sécurisée migre dans le local où se trouve les distributeurs à billets”; constate Dario Dalla Valle, patron de la société éponyme.

Son entreprise basée dans le zoning industriel de Péruwelz s’est spécialisée depuis de nombreuses années dans l’agencement et la sécurité bancaire. “Ce changement de philosophie dans le monde des banques est une aubaine pour notre entreprise.” Tout comme l’arrivée de BNP Paribas sur le sol belge. “BNP vient avec un concept tout à fait neuf. Cela implique de gros travaux pour nous. En ce moment, j’ai des commandes jusque fin 2011 pour l’aménagement des agences BNP”, souligne ce fin connaisseur des banques et de leurs mutations. Car Dario Dalla Valle n’a pas toujours été chef d’entreprise. Dans une autre vie, il était attaché au service des bâtiments à la CGER. Puis s’ouvrit une parenthèse comme fonctionnaire au département des études des eaux à la Région Wallonne. Suivit cette opportunité de reprendre la société active tant dans l’aménagement bancaire que dans la menuiserie métallique et l’acoustique. Et Dalla Valle a fait des émules. Le holding de tête chapeaute aujourd’hui trois sociétés, il emploie au total une cinquantaine de personnes et dégage un chiffre d’affaires consolidé de près de 8 millions d’euros.

Mais le véritable tournant, Dario Dalla Valle le situe en 2007. Son entreprise dépose alors un brevet sur des locaux modulaires blindés. Le concept “bunker kit” est né d’un appel d’offres lancé par ING. Et il fait mouche. “Ces petits locaux faits de parois métalliques blindées et renforcées abritent l’arrière des distributeurs à billets, permettant aux transporteurs de fonds de recharger les machines à l’abri des regards indiscrets. A ce jour, nous en avons déjà installé 400 en Belgique.” Outre le monde bancaire, les bunkers de Dalla Valle sont également utilisés par bpost (La Poste) pour abriter les “cabines pensions”. En attendant la commercialistation de “panic room” pour les particuliers.

Fort de son succès sur le marché belge, la société s’apprête à attaquer le marché français. Une opération périlleuse. “En visant avec notre bunker kit le marché européen et dans un premier temps la France, nous dépassons aujourd’hui les compétences d’une PME familiale. La taille de l’entreprise reste celle d’une PME, mais avec une autre dimension”, confie-t-il.Une étape majeure que Dario Dalla Valle n’estimait pas pouvoir affronter seul.

L’an dernier, il a ouvert le capital de sa société au fonds d’investissement Fields. “Cet appel au marché était indispensable pour s’attaquer à la France, voire construire une usine de production dans ce pays.” Un épisode qu’il aborde sans regrets. “Le fonds Fields est passé majoritaire dans la société mais je reste à la gestion. La crainte la plus importante venait des rendements demandés par le fonds. Évidemment, il y a des objectifs, mais ils nous aident beaucoup pour y parvenir. De nouvelles perspectives s’ouvrent pour notre société, il est normal d’en profiter.”

PDF_icon   Article l’Echo : « Dalla Valle, spécialiste du bunker bancaire »